Le Débarquement de Normandie

  Le 4 juin 1944, les conditions météorologiques se détériorent sur la Manche et les prévisions pour le lendemain sont inquiétantes. L'opération Neptune prévue pour créer un front à l'ouest de l'Allemagne est donc reportée au 6 juin 1944, jour historique dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale.

  Les Allemands, croyant la tempête durable, renoncent à envoyer patrouilles et reconnaissances aériennes qui survolent Cherbourg, Caen et le Havre. Les Forces Alliées peuvent ainsi s'approcher des côtes normandes sans être repérées. Des troupes sont parachutées pour éviter l'arrivée de renforts allemands. La bataille des plages peut alors commencer. A 6 heures trente, le matin du D-Day, Américains, Britanniques, Canadiens, Polonais et Français débarquent. La résistance des troupes allemandes, considérablement amoindrie par les bombardements navals et aériens, est faible et cède en début d'après-midi. L'opération Fortitude a parfaitement rempli son but : faire croire que l'opération en cours est une diversion.

   Au soir du 6 juin, le débarquement est considéré comme un succès, malgré  les énormes pertes alliées (presque 10 000 hommes tués, blessés ou disparus) : 155 000 hommes ont réussi à débarquer en Normandie et à créer une tête de pont. Une deuxième "bataille de France" s'engage alors.

          Image debarquement n