Les maquis en 1944

 

Qu'est-ce qu'un "maquis" ?

 

Les maquis désignent les lieux où se cachent les maquisards, c'est-à-dire des groupes de Résistants pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les maquis servaient d'abri pour les Résistants expérimentés. Puis, en 1943, de nombreux réfractaires au S.T.O., plus jeunes, sont venus les rejoindre. Ils peuvent avoir été créés sous l'autorité de la France Combattante, aussi bien que par la volonté des Alliés, en particulier britanniques, ou par la volonté des mouvements de résistance intérieure. Ils mènent une guerilla active dans toute la France à partir du 6 juin 1944.

A partir des montagnes ou des forêts dans lesquelles ils s'établissent, car ce sont des lieux propices à  leurs embuscades et surtout à leur vie en clandestinité, les maquis se développent à partir de 1943. Pour être en sûreté et ne pas se faire prendre par les autorité, ils se déplacent énormément, comme le maquis "nomade" de Bir-Hakeim. Les conditions de vie étaient très dures pour ces combattants, en particulier durant l'hiver 1943-1944, car non seulement le ravitaillement est difficile, mais en outre ils sont traqués par la Milice et les occupants. 

 

    

Stèle située à Mourèze (34) commémorant le massacre de 105 maquisards appartenant au maquis Bir-Hakeim, morts en 1943 pour une France libre.