Le massacre de Tulle

Dans la nuit du 7 au 8 juin 1944, à Tulle dans le Limousin, où les massacres de civils furent particulièrement violents, l'Histoire fut marquée par un drame : la pendaison de 99 civils. Au cours des opérations allemandes, les maquisards décidèrent d'attaquer un des groupes de la "Feldgendarmerie Allemande" : ils fusillèrent 9 Allemands et en blessèrent une dizaine d'autres.

Mais le 9 juin 1944, 800 soldats allemands arrivent en renfort, pénètrent dans la ville décidés à se venger et à apeurer les Tullistes. Reprennant les méthodes employées en Europe de l'est, présentées sur la photo ci-dessous, les waffen-SS sont bien décidés à terroriser les civils en les arrêtant et en pendant un grand nombre d'entre eux pour décourager toute forme de résistance.
hommes pendus à Tulle

Le préfet Trouillé voulant éviter la catastrophe, explique au major Allemand que les blessés allemands sont soignés à l'hôpital. Les Allemands consentent à ne pas tuer tous les Tullistes mais "seulement" 120 (le triple du nombre d'Allemands tués de diverses manières).

 En essayant d'éviter le pire le préfet se propose en otage mais en vain. Pendant ce temps, 5 000 Tullistes sont arrêtés et emmenés à la manufacture d'armes. Les plus âgés et les fonctionnaires seront très vite libérés, puis les Allemands désignèrent les victimes.

Pendant le compte des victimes l'abbé de la Ville parvint à en sauver 4. Ce seront finalement 99 otages qui seront pendus aux balcons et aux potences. Le 10 juin, le détachement quitte Tulle en emmenant 149 Tullistes qui seront déportés ou abattus.

Tulle dans la France

Localisation de la ville de Tulle (Corrèze)

×